Quelles sont les erreurs classiques à éviter en installation électrique ?

Électricien professionnel ou simple amateur, vous désirez prendre en charge les travaux d’aménagement électrique de votre maison. Tous les équipements connectés doivent répondre aux exigences des règlements en vigueur. Avant de commencer les travaux, évitez ces 5 erreurs classiques des néophytes en électricité.

Les erreurs d’anticipation des équipements

Les mauvaises anticipations sont la hantise des bricoleurs du dimanche. Les débutants sont souvent induits en erreur dans le choix du bon emplacement. Or, vous devez bien choisir le lieu propice pour raccorder la boîte de dérivation et pour installer le coffret électrique afin d’éviter les encombrements. Une erreur d’appréhension peut aussi se manifester par une insuffisance des matériels. Les apprentis bricoleurs limitent la quantité de prises à implanter en cuisine. Sachez cependant que cette pièce nécessite une diversité de points de branchement pour alimenter le réfrigérateur, la cuisinière à gaz, le grille-pain, la friteuse…

Une mauvaise gestion de l’éclairage

L’éclairage conditionne le taux d’utilisation de l’électricité. Son usage impacte directement sur la facture d’énergie. Une mauvaise gestion peut conduire à une hausse du prix de l’électricité. Pour éviter un tel désagrément, l’intervention d’un expert semble de mise, notamment si vous utilisez des LED. En effet, la puissance en watts, la puissance réelle (lumens) et la couleur de l’éclairage doivent être étudiées à la loupe. À défaut de connaissance, le système risque de devenir très gourmand en énergie. Faites appel au service de Jean-Marc d’EDUC ELEC, professionnel de l’électricité depuis plus de 30 ans pour parfaire l’éclairage de votre domicile.

Les erreurs de continuité avec la mise à la terre

Il faut rappeler que tous les équipements (lave-vaisselle, séchoir, machines à laver, micro-ondes…) fabriqués après le 30 septembre 1981 doivent s’équiper d’une prise de terre à chaque prise. Cette règlementation est souvent délaissée, provoquant des erreurs de continuité avec la mise à la terre. Ce manquement peut vous être fatal, car plus il y aura de prise à changer, plus le prix s’envolera. Dans certains cas, il arrive que de nouveaux conducteurs doivent être intégrés afin de faciliter la connexion. Cette opération sous-entend des travaux de démolition.

Le non-respect des étapes d’installation électrique

Si vous souhaitez entreprendre l’aménagement électrique de votre maison, prenez préalablement connaissance des grandes étapes fondamentales. Ces démarches ne doivent en aucune manière être mises de côté sous peine d’un dysfonctionnement électrique. L’opération comprend :

  • La mise en place d’un schéma de l’installation ;
  • La réalisation de la pose de la chape et des saignées ;
  • Le tirage des câbles ;
  • La pose des prises électriques et des interrupteurs ;
  • Le raccordement à l’armoire à fusibles ;
  • L’obtention de l’attestation de conformité ;
  • La demande de la mise en service électrique.

Les risques liés à la non-conformité des matériels

La non-conformité des équipements aux normes en vigueur entraîne 2 conséquences majeures : un incendie et une électrisation. Dans le premier cas, un échauffement des conducteurs électriques peut constituer un départ de feu si le tableau électrique est dépourvu d’un dispositif de protection. Dans le second cas, la victime peut subir le passage d’un courant électrique après un contact avec une partie active mal isolée.