Travaux de rénovation : quelle assurance souscrire ?

Dans le cadre de travaux de rénovation, l’assurance multirisque-habitation peut ne pas suffire pour couvrir les risques. La question se pose alors sur les alternatives possibles pour bénéficier d’une bonne couverture jusqu’à la fin du chantier. Voici quelques informations à connaître sur les assurances à souscrire lors de vos travaux de rénovation.

Souscrire une assurance durant les travaux de rénovation : quel avantage ?

Les projets de rénovation ou d’agrandissement d’une maison nécessitent la prise en compte de nombreux paramètres, y compris les éventuels dommages causés par les travaux. Une couverture adéquate s’impose donc pour certifier le bon déroulement du chantier et garantir un résultat optimal pour le maître d’ouvrage. Le type d’assurance change en fonction de l’importance des travaux.

Par ailleurs, les intervenants méritent également d’être couverts compte tenu des sinistres pouvant se produire. Avant la conclusion du contrat pour la réalisation des travaux, réclamez une copie du contrat d’assurance pour garantir leur protection et éviter ainsi d’engager votre responsabilité en cas d’accident. En cas de doute, contactez directement la compagnie. A noter que la signature du contrat d’assurance s’effectue généralement avant le commencement des travaux afin d’anticiper les mauvaises surprises.

Si vous ne savez pas vers quelle compagnie vous tourner, n’hésitez pas à consulter les différentes offres d’assurance sur https://www.detective-banque.fr.

Quelle assurance souscrire dans le cadre des travaux de rénovation ?

Le propriétaire qui n’habite pas sa maison est soumis à l’obligation de souscrire une assurance propriétaire non-occupant. Cette initiative est recommandée lorsque le bâtiment n’est pas une copropriété. Cette garantie couvre généralement l’ensemble des dommages matériels et corporels occasionnés par les travaux entrepris dans le logement. Si ce n’est pas le cas, vous avez la possibilité d’étendre la garantie selon l’étendue des travaux et les conditions prévues par votre assureur.

Pour les propriétaires qui vivent dans leur maison, l’assurance multirisque habitation et responsabilité civile constitue la meilleure alternative. Ce contrat couvre pratiquement tous les dommages corporels et matériels causés par un chantier. Cela peut être un vandalisme, un vol, un incendie ou des dégâts des eaux. Les maîtres d’ouvrage sont d’ailleurs tenus de souscrire à une assurance dommages-ouvrage en vue de garantir la durabilité de la construction et des éléments qui la composent.

En effet, l’habitabilité de la maison ne doit pas changer. Dans le cas contraire, l’assurance couvre les risques d’effondrement que ce soit des murs, du plancher ou encore de la fondation. Le cas échéant, le remboursement s’effectue dans les meilleurs délais et en totalité. À noter que la garantie décennale couvre les dommages à réparer par le maître d’œuvre. Par ailleurs, l’assurance dommage-ouvrage peut éventuellement s’appliquer si la recherche de responsabilité est en cours alors que des dommages importants ont été constatés sur le logement.

Le mode de remboursement des assurances travaux

Si un sinistre se produit, l’assuré contacte directement l’entreprise avec qui il a conclu le contrat sur les travaux de rénovation via une lettre recommandée avec accusé de réception. Si celle-ci n’émet aucune réponse, il peut alors demander à son assureur d’intervenir. La démarche d’activation de l’assurance dépend de celui-ci. Une simple déclaration en ligne ou le remplissage d’un formulaire peuvent suffire à cet effet. Globalement, voici les informations nécessaires à l’activation d’un remboursement d’assurance :

  • L’identité du propriétaire de la maison ;
  • Le numéro du contrat d’assurance ;
  • L’adresse du logement et les détails concernant le dommage ;
  • La date d’apparition du dommage.

Pour le dommage-ouvrage, la réponse concernant la couverture du sinistre parvient généralement en 60 jours. Si elle est favorable, l’assurance dispose d’un délai de 90 jours pour régler la couverture des travaux à entreprendre pour réparer le dommage. Concernant l’assurance multirisque et responsabilité civile, la déclaration du sinistre s’effectue généralement jusqu’à 5 jours ouvrés. L’assurance couvre le dommage dans un délai d’un mois à compter de la réception de la lettre d’acceptation par l’assuré. En cas de désaccord, n’hésitez pas à faire appel à la Médiation de l’Assurance.